Obras corales de Guillaume Bottazzi en Mandelieu-la-Napoule, por primera vez en las Jornadas Europeas de Patrimonio

18/09/2020 08:00 au 19/09/2020 13:00 | Mandelieu-la-Napoule

Ces œuvres de [Guillaume Bottazzi](https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Bottazzi) peuvent être admirées du grand public du 18 au 20 septembre de 8 h à midi, pendant les Journées Européennes du Patrimoine.
Elles se situent en plein cœur de la ville, avenue de Cannes, qui offre une vue exceptionnelle sur la mer.

Le corail fait référence à la couleur de l’œuvre mais aussi aux coraux qui se trouvent dans la mer. Ces tableaux valorisent les richesses naturelles qui nous entourent, dans une ambiance aquatique composée de formes molles et flottantes.

Pour mémoire, l’artiste est fortement engagé pour l’environnement. C’est en mars 2011, au Japon, qu’il a risqué sa santé pour soutenir les victimes du tremblement de terre et du tsunami. Sur l’initiative du [Musée International d’Art Miyanomori](https://fr.wikipedia.org/wiki/Mus%C3%A9e_d%27Art_Miyanomori), l’artiste a été sollicité pour réaliser, sur le musée, la plus grande peinture du Pays du Soleil Levant.
C’est juste après la catastrophe que l’artiste s’est lancé dans la réalisation de cette [œuvre monumentale de 900 m²](https://www.guillaume.bottazzi.org/project/musee-dart-miyanomori/). À l’heure de ce défi, personne ne savait mesurer les risques dus aux effets des radiations de la centrale nucléaire de Fukushima. À travers cette œuvre, le musée symbolisait le courage des Japonais et apportait au pays une forme d’optimisme. Aussi les entrées payantes de l’exposition des œuvres de l’artiste ont-elles permis de soutenir les victimes de la catastrophe. Ce projet a été vu par un milliard de personnes.

Guillaume Bottazzi, engagé pour l’écosystème, crée ses œuvres à partir d’émaux. L’émail est une matière réduite en poudre composée de différents minéraux, comme la silice, le feldspath, le kaolin, les oxydes métalliques, le titane, le carbonate de cuivre, le cobalt, l’oxyde de fer, le manganèse, l’étain…

Guillaume Bottazzi doit traduire en dimensions réelles ses esquisses avant de les transposer sur le verre. Les pigments sont ensuite déposés au pinceau en suspension dans une huile volatile. C’est à la trempe du verre que se fait la fusion avec les émaux.

Le public est invité à voyager et à rêver avec l’œuvre. Elle accompagne le passant dans sa vie de tous les jours ; il va la réinventer en fonction de son humeur, des saisons, et du moment où il l’observe. Ces créations uniques sont affaire de sensibilité. Elles sont conçues pour habiter un lieu de fréquentation spécifique.

Site officiel de Guillaume Bottazzi : [[https://www.guillaume.bottazzi.org](https://www.guillaume.bottazzi.org)](https://www.guillaume.bottazzi.org)

Source : http://www.openagenda.com

Œuvres patrimoniales, Absolu Mandelieu
578 avenue de Cannes 06210 Mandelieu-La-Napoule
06210 Mandelieu-la-Napoule